hellenic
 
Présidents
 
Michael Stassinopoulos

Michel Stassinopoulos est né à Kalamata en 1903. Il étudia le droit à l’Université d’Athènes et devint Docteur en Droit en 1934. En 1937, il fut nommé professeur agrégé de Droit administratif à l’Université d’Athènes et en 1943 Professeur ordinaire de la Haute École des Sciences Politiques et Sociales de Pantios, dont il fut le recteur de 1951 à 1958.

De 1951 à 1953 il fut également Président de l’Institut National de la Radiophonie. En 1952 il fut Ministre intérimaire de la Présidence et de l’Emploi sous le gouvernement Kiousopoulos, et Ministre de la Présidence du gouvernement Georgakopoulos, en 1958.

En 1929, après avoir été premier au concours de magistrats, il devient membre du Conseil d’État, dont il fut également le Président de 1966 à 1969.

Michel Stassinopoulos laissa derrière lui de nombreux écrits. Ses premières parutions littéraires se font dans la revue Mousa (Muse) (1920-1923). Il publia de nombreux écrits scientifiques et des œuvres littéraires, ainsi que des traductions d’œuvres de poètes et d’écrivains français. L’Académie d’Athènes l’élit Membre titulaire en 1968, tandis qu’en 1969 et en 1970, le Président du Conseil d’État français, René Cassin, le propose comme candidat au Prix Nobel de la Paix.

Au cours des élections parlementaires de 1974, Michael Stassinopoulos est élu député d’État sous les couleurs de la Nouvelle Démocratie. Après le référendum du 8 décembre 1974 établissant la République en tant que régime définitif, Michel Stassinopoulos est élu à la majorité des députés de l’Assemblée comme Président de la République par intérim. Il exerça ses fonctions de chef de l’État du 18 décembre 1974 au 20 juin 1975, c’est-à-dire jusqu’à l’adoption de la nouvelle constitution par la Chambre des députés révisionnelle.

Michel Stassinopoulos est décédé le 31 octobre 2002.